Du patient sujet au patient responsable

//Du patient sujet au patient responsable

Du patient sujet au patient responsable

BRUXELLES 02/02 – L’élan du patient objet vers le patient sujet incite le corps médical et les institutions hospitalières à approcher le patient avec une vision plus subjective. Les nouveaux modèles de gestion de soins représentent le patient, et non sa maladie, comme étant au centre des préoccupations des équipes soignantes. Et pourtant, les institutions de soins peinent à définir un modèle de gestion de soins en phase avec la réalité du patient sujet. Me Karolien Haese (photo) et le Dr Arnaud Bosteels de Building Healthcare for Tomorrow précisent leur vision dans cette contribution.

La fin du siècle dernier est marquée par un rapprochement progressif de la médecine scientifique et d’une prise en charge globale du patient dans ses dimensions matérielles et psychologiques.

L’art de guérir en revient ainsi à sa forme d’origine où l’objectivation de la maladie dans ses causes organiques et le traitement scientifique qui y est associé ne suffisent plus pour définir une médecine de qualité.

L’élan du patient objet vers le patient sujet incite le corps médical et les institutions hospitalières à approcher le patient avec une vision plus subjective. Les nouveaux modèles de gestion de soins représentent le patient, et non sa maladie, comme étant au centre des préoccupations des équipes soignantes.

Le patient se voit attribuer de nouveaux droits en ce compris le droit de mourir dans la dignité.

Conquises à la nouvelle philosophie, les institutions de soins et les bailleurs de fonds peinent cependant à définir un modèle de gestion de soins en phase avec la réalité du patient sujet, exprimant des aspirations nouvelles relevant du coût et du service.

Dans un article de 2013 intitulé «The strategy that will fix healthcare »*, les Professeurs Michael Porter & Thomas Lee, après avoir confirmé leur vision d’un système de soins de santé fondé sur un Value Based Healthcare Delivery, invitent les dirigeants d’hôpitaux à restructurer leur organisation en Integrated Practice Units (IPU).

En imposant structurellement une transversalisation des soins et en organisant une obligation de communication structurée entre les différentes parties intervenantes, dans le cadre d’un processus de soins intégré (Prof.Porter’s « building & enabling information technology plateforme »), il est possible de mesurer les objectifs cliniques d’un traitement complet, d’en chiffrer les coûts et d’en déterminer la rentabilité.

L’approche du Professeur Michael Porter, aussi séduisante soit-elle pour les gestionnaires, reste cependant difficile à accepter par le corps médical qui se voit imposer, dans une approche managériale descendante, tant la responsabilisation d’une optimisation économique des traitements en recourant à des processus de soins standardisés, que l’abandon d’une vision hospitalo-centrique où le médecin est placé au sommet de la hiérarchie des décisions en terme de définition du traitement et la vision d’un patient consommateur posant des exigences de rapport qualité-prix et de résultats.

Ces limites ont, du reste, été ressenties et expérimentées par une équipe médicale d’une clinique bruxelloise.

Lorsqu’en juillet 2016, les chefs des services d’anesthésie, de cardiologie, de chirurgie cardiaque et des soins intensifs décident de se pencher sur les modalités pratiques d’implantation d’une unité de pratique intégrée (IPU) cardio-vasculaire à la clinique, ils sont accueillis bras ouverts par la direction.

Etonnamment, les échanges entre confrères ont été beaucoup plus délicats. Pour une grande majorité d’entre eux, le médecin doit pouvoir conserver la pleine autorité sur sa mission de soins et pouvoir définir, en toute indépendance et autonomie et dans le respect de la confidentialité, le traitement qu’il estime être le plus approprié pour son patient.

Sans contester la plus-value qualitative d’itinéraires de soins organisés et structurés, le corps médical accepte difficilement l’idée d’une matérialisation de ceux-ci sous forme de processus transparents, mesurables et évaluables, tantôt par crainte d’une déshumanisation de la médecine, tantôt par peur d’une prise de contrôle sur la liberté thérapeutique et/ou sur leur patientèle.

Sensibiliser les médecins à l’importance d’une responsabilité croisée et pluridisciplinaire est pourtant déterminante pour équilibrer un système de soins de santé financièrement à l’agonie.

En impliquant de manière active les gestionnaires dans le choix et la compréhension des traitements médicaux, le corps médical leur offre toutes les données utiles pour en évaluer globalement l’intérêt.

Les gestionnaires portent ainsi leur part de responsabilité effective dans la gestion des soins et ne peuvent se retrancher derrière la seule question de rentabilité pour écarter un projet de soins structuré émanant du corps médical (responsabilité thérapeutique croisée).

Parallèlement, le corps médical devrait, de manière beaucoup plus systématique, s’ouvrir à des acteurs autrement qualifiés ce qui implique le passage de la multidisciplinarité à pluridisciplinarité.

La pluridisciplinarité revêt une dimension beaucoup plus large incluant plusieurs professions émanant du Health et Wealth qui se concentrent sur une approche intégrée des soins (responsabilité thérapeutique pluridisciplinaire).

Il serait cependant totalement illusoire et contre-productif de croire que ce message peut facilement être véhiculé par une politique de fait accompli du gouvernement ou par une leçon de moral des gestionnaires qui invoqueraient une situation économique difficile pour imposer des nouvelles règles du jeu.

Les médecins sont aujourd’hui confrontés au bouleversement de leurs valeurs séculaires. Ils sont ni préparés à adopter un raisonnement financier dans l’exercice de leurs missions, ni à répondre à un patient de plus en plus autonome et exigeant.

Il ne suffit pas de changer un business modèle pour atteindre l’efficience.

Le secret de la réussite réside aussi et avant tout dans la capacité des gestionnaires et du gouvernement de faire adhérer toutes les parties prenantes à l’efficience d’une nouvelle approche de soins intégrés.

Le médecin a plus que jamais besoin de trouver de nouveaux repères et une confiance dans l’exercice de sa mission qui a évolué en quelques années d’une approche individuelle, libre et cloisonnée vers un exercice de groupe, organisé et régulé.

Afin de pouvoir intérioriser ces nouvelles valeurs et de prendre une responsabilité économique en plus de la responsabilité médicale, il appartient au gouvernement et gestionnaires d’offrir au corps médical une sécurité juridique et financière transitoire suffisante et nécessaire à un changement profond des mentalités.

Accentuer les rôles actifs du médecin et du patient dans la recherche d’un équilibre financier global en matière de soins de santé demande un accompagnement adéquat et une collaboration efficace entre le gestionnaire, le corps médical et le patient.

Un modèle économique équilibré remet le patient dans une position d’être juridiquement capable avec des droits et des obligations, tant de son comportement que de ses choix. Il invite les gestionnaires et les médecins à répondre à une demande axée sur des exigences de qualité (evidence based practice), de bien-être (well-being & comfort) et de prix (value for money).

Il ne s’agit cependant pas de « déployer une logique marchande en matière de soins de santé qui n’est ni souhaitable ni vraiment possible »** (Prof.K.Arrow, Prix Nobel en économie) mais bien de s’en inspirer pour conscientiser le patient et le médecin à réalité économique sur laquelle ils ne peuvent plus faire l’impasse.

* Harvard Business Review under https://hbr.org/2013/10/the-strategy-that-will-fix-health-care

**Standford Education under https://web.stanford.edu/~jay/health_class/Readings/Lecture01/arrow.pdf

A propos de BHCT

L’aisbl BHCT est née fin 2017 d’une collaboration entre médecins et experts financiers et juridiques soucieux de développer un modèle de gestion des soins de santé répondant aux enjeux actuels d’un système de soins de santé financièrement à l’agonie.

L’aisbl BHCT souhaite rendre son modèle accessible aux professionnels du secteur en sensibilisant essentiellement les médecins et soignants à des changements sociétaires fondamentaux dans leurs pratiques quotidiennes.

Le modèle de BHCT prône une transversalisation complète des soins où le patient joue un rôle moteur déterminant ses choix médicaux en tenant compte aussi bien de la qualité médicale que des dimensions de bien-être et financières.

Les équipes de BHCT sont constituées paritairement de médecins/soignants et de financiers/juristes permettant une analyse croisée des enjeux actuels et une adaptation du modèle à la réalité du terrain

L’aisbl BHCT est née fin 2017 d’une collaboration entre médecins et experts financiers et juridiques soucieux de développer un modèle de gestion des soins de santé répondant aux enjeux actuels d’un système de soins de santé financièrement à l’agonie.

L’aisbl BHCT souhaite rendre son modèle accessible aux professionnels du secteur en sensibilisant essentiellement les médecins et soignants à des changements sociétaires fondamentaux dans leurs pratiques quotidiennes.

Le modèle de BHCT prône une transversalisation complète des soins où le patient joue un rôle moteur déterminant ses choix médicaux en tenant compte aussi bien de la qualité médicale que des dimensions de bien-être et financières.

Les équipes de BHCT sont constituées paritairement de médecins/soignants et de financiers/juristes permettant une analyse croisée des enjeux actuels et une adaptation du modèle à la réalité du terrain

By | 2018-03-01T09:42:52+00:00 March 1st, 2018|Categories: Publications|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

This Is A Custom Widget

This Sliding Bar can be switched on or off in theme options, and can take any widget you throw at it or even fill it with your custom HTML Code. Its perfect for grabbing the attention of your viewers. Choose between 1, 2, 3 or 4 columns, set the background color, widget divider color, activate transparency, a top border or fully disable it on desktop and mobile.

This Is A Custom Widget

This Sliding Bar can be switched on or off in theme options, and can take any widget you throw at it or even fill it with your custom HTML Code. Its perfect for grabbing the attention of your viewers. Choose between 1, 2, 3 or 4 columns, set the background color, widget divider color, activate transparency, a top border or fully disable it on desktop and mobile.